Eco-Emballages en campagne !

21 mars 2007

Un « Livre Vert » interpelle les candidats aux élections nationales et locales de 2007 et 2008 en formulant 40 propositions d’actions concrètes pour améliorer la gestion des déchets municipaux en France.

Chaque Français produit et jette plus d’un kilo de déchets par jour. 30 millions de tonnes de déchets municipaux sont donc « gérés » chaque année par les collectivités locales, avec un coût économique et environnemental qui n’a cessé de progresser, en particulier pour le citoyen.

au cœur d’échéances politiques majeures : les responsables politiques se hasardent peu à parler des déchets, alors que c’est une problématique quotidienne révélatrice de nos comportements. Or, depuis 15 ans, la filière a prouvé son efficacité : le poids des emballages est resté stable entre 1994 et 2004, alors que le PIB a augmenté de 20%.

Le Livre Vert s’articule autour de cinq grands thèmes :

Encourager l’éco-conception, en particulier auprès des PME et développer les matériaux renouvelables recyclables.

Faire évoluer la loi pour que les artisans et commerçants, qui jettent une quantité importante d’emballages, traités par les collectivités au titre des ordures ménagères, rejoignent le dispositif de collecte sélective actuel.

Mieux informer les Français avec des « éco-ambassadeurs », dont la mission quotidienne auprès des citoyens serait élargie à tous les comportements en faveur de l’environnement.

Soutenir l’optimisation de la gestion des déchets ménagers (pré-collecte, collecte, traitement) pour maîtriser les coûts globaux et améliorer la quantité et la qualité des déchets collectés et traités, en soutenant financièrement et techniquement les collectivités locales compétentes.

Introduire progressivement la redevance d'enlèvement des ordures ménagères, puis la redevance incitative (part fixe et part variable), en complément, voire en lieu et place, de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Cette évolution vise à responsabiliser citoyens, collectivités locales, professionnels des déchets…

« », propose Bernard Hérodin, Directeur général d’Eco-Emballages.