Historique : le nombre d'emballages diminue

20 novembre 2007

Deux leçons majeures sont à retenir de cette étude 2006 : la baisse pour la première fois du nombre des emballages et le recul du tonnage au dessous du niveau de 1994: une première historique ! C’est la preuve que les efforts portent leurs fruits et doivent être poursuivis.

C’est le constat le plus significatif : le nombre de produits emballés a reculé de 0,55 % depuis 2003 alors que la consommation globale des ménages a continué à progresser.

Le tonnage des emballages ménagers continue de décroître depuis 1997 avec une diminution moyenne de 1 % par an, qui s’est accentuée sur la période 2003-2006. Le tonnage se situe désormais à un niveau inférieur à celui de 1994 : 4,4 millions de tonnes en 2006, contre 4,6 millions en 1994.

Parallèlement, cette étude montre que la progression du niveau de vie des ménages français n’implique pas une augmentation analogue des déchets d’emballages.

A l'heure où les discussions sur les déchets se poursuivent dans le cadre du Grenelle de l’environnement initié par Jean-Louis BORLOO, Ministre d'Etat, Ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, la publication de l’édition 2006 de l’étude sur le gisement des emballages ménagers, pilotée par Eco-Emballages et l’ADEME, et réalisée par l’institut ESTEM, vient éclairer l’évolution des quantités dans le domaine très emblématique des emballages.
Réalisée tous les trois ans depuis 1994, cette étude est essentielle pour évaluer et suivre l’évolution du tonnage et du nombre des emballages ménagers. L’approche adoptée est identique à chaque édition afin de garantir la cohérence entre les données et fiabiliser les évolutions constatées. La consommation des ménages est analysée dans le détail, par marché, par contenance et par matériau d’emballage. Le champ porte sur les emballages non réutilisables dont le produit a été consommé à domicile par les ménages en France métropolitaine.