L'enjeu du recyclage des emballages ménagers en PET opaque

14 décembre 2016

Dans un contexte de développement des emballages en PET opaque, Eco-Emballages organisait le 10 novembre dernier une Journée Technique dédiée à ce sujet. Compte-rendu des avancées et des débats concernant un matériau dont le recyclage est encore à perfectionner.

Des tonnages d'emballages en PET opaque en croissance

Le PET opaque est un matériau qui se recycle : il est réutilisé dans la fabrication de fibres synthétiques, pour des produits d’isolation. Il représente à l’heure actuelle 3 bouteilles en plastique sur 100, soient 10 000 tonnes mises sur le marché sur les 450 000 tonnes de bouteilles au total.

D’abord présent sur le marché des huiles alimentaires (bouteilles jaunes, vertes ou rouges), il s’est étendu, à partir de 2010, à d’autres marchés : hygiène, entretien et beauté, boissons lactées (lait de longue conservation, crème, yaourts à boire), jus de fruit et bricolage… On observe donc aujourd’hui une croissance de l’utilisation de ce matériau en raison des nombreux avantages industriels, environnementaux, économiques et de praticité pour le consommateur. L’enjeu aujourd’hui : trouver des débouchés qui lui sont propres afin d’accompagner sa croissance.

Dès l'apparition du PET opaque en 2011, Eco-Emballages, via le COTREP (Comité Technique pour le Recyclage des Emballages Plastiques), s'est emparé du sujet. Le travail du COTREP s'est concrétisé par la publication en 2013 d'un avis technique sur la possibilité de recycler les bouteilles et flacons en PET opaque avec celles en PET transparent coloré.

Les tests menés ont toutefois montré les limites techniques d'un recyclage de ces deux matériaux en mélange. Le COTREP a établi le seuil limite d'intégration de PET opaque dans le flux de PET transparent coloré à 15 %. Un taux qui s'établit aujourd'hui à 12 % en moyenne, mais qui peut parfois monter à 30 %. Face à cette situation, les recycleurs sont amenés à retirer la partie excédentaire des bouteilles en PET opaque contenues dans les balles issues des centres de tri, avec des conséquences en termes d'organisation, mais également de coûts.

Dès lors, quels dispositifs et quelles solutions imaginer pour accroître le recyclage de ce matériau ?

Imaginer ensemble de nouvelles voies de recyclage

Le 10 novembre, Eco-Emballages organisait donc à Paris une Journée Technique PET opaque pour partager l'état des connaissances, faire échanger recycleurs et metteurs en marché sur l'ensemble de ces questions, imaginer de nouvelles perspectives. Cette journée était la première étape d'une démarche de concertation impulsée par Eco-Emballages.

Retrouvez le témoignage des intervenants en vidéo : 

 

Cette journée a notamment permis de revenir sur les points suivants :

  • quel est le gisement d'emballages en PET opaque mis actuellement sur le marché ? quelles sont leurs perspectives de croissance ?
  • quels sont les impacts exacts sur la filière de recyclage de PET coloré ?
  • quels pourraient être les débouchés les plus prometteurs pour la matière issue du recyclage du PET opaque ?

Parce que ces questions appellent un travail collectif de la filière et des efforts de R&D soutenus, Eco-Emballages a proposé, via le COTREP et ses partenaires, de structurer la réflexion autour de trois axes :

  • mieux comprendre ces nouveaux matériaux d'emballages, en travaillant avec les metteurs en marché et leurs fournisseurs sur le taux, la nature, et la fonctionnalité des opacifiants du PET ;
  • rechercher de nouveaux débouchés industriels pour la matière recyclée, notamment dans les secteurs du BTP, de l'énergie et de l'automobile ;
  • collaborer pour favoriser la régénération et le recyclage des excédents de PET opaque actuellement gérés par les recycleurs.

Ce programme global est prévu pour durer entre 18 et 36 mois, au terme desquels Eco-Emballages et ses partenaires seront en mesure de présenter les conclusions de la R&D, évaluer la faisabilité et l'intérêt réel d'un recyclage industriel de ce matériau, proposer le cas échéant un tarif de contribution adapté.