Les résultats encourageants grâce à la #culturetri à Strasbourg

19 avril 2017

Depuis juin 2016, l’Eurométropole de Strasbourg et Eco-Emballages ont engagé une démarche innovante pour améliorer le geste de tri des habitants, en invitant des artistes à habiller les 60 nouveaux conteneurs à verre installés d’ici juin 2017.

© Elyxandro Cegarra

Depuis de quelques années, l’Eurométropole faisait face à des problèmes de propreté des points d’apport volontaire à verre, faute d’appropriation par les usagers. Les demandes d’enlèvements des bornes aériennes à verre se sont donc multipliées. Face aux demandes de conteneurs enterrés plus onéreux, l’Eurométropole a  candidaté au Plan de relance d’Eco-Emballages pour redynamiser le geste de tri en  proposant aux communes une solution innovante, économique, et qui permette l’appropriation par la population des conteneurs aériens. L’Eurométropole a ainsi décidé de marier la culture et le tri et a créé #culturetri.
Photo : Elyxandro Cegarra 

      

En 2015, chaque habitant triait en moyenne 24 kg d’emballages en verre contre une moyenne nationale de 30,5 kg par habitant. Le Plan de relance national du tri et du recyclage initié par Eco-Emballages était l’opportunité pour l’Eurométropole de Strasbourg d’améliorer ses performances de tri du verre en redynamisant la collecte sur son territoire. Le déploiement de 60 nouveaux conteneurs concerne plusieurs quartiers de Strasbourg sous-équipés (Centre / Gare – Kléber / Neudorf) et la commune de Bischheim, soit au total 178 000 habitants.

 

 Les nouveaux emplacements ont été trouvés en collaboration entre les élus de quartier et des communes, les directions de territoire, les services techniques de l’Eurométropole mais également avec les Architectes des Bâtiments de France directement impliqués  dans ces choix. Ils devaient répondre à une qualité de service, à des conditions de sécurité optimales.  

 

En 2016, un objectif dépassé de plus de 60%

A date, 42 conteneurs de surface sur les 50 prévus et 8 conteneurs enterrés sur les 10 prévus ont déjà été implantés. Les 10 derniers seront installés d’ici fin juin 2017. Avec à terme un conteneur pour 690 habitants, cette optimisation du dispositif va rapprocher l’Eurométropole de Strasbourg des préconisations d’Eco-Emballages, à savoir un conteneur pour 600 habitants.

Objectif d’ici 2018 : augmenter de 1 000 tonnes les emballages en verre collectés, pour atteindre un total de 12 116 tonnes. Le premier bilan à date est très encourageant puisque l’objectif intermédiaire fixé pour fin 2016 a été dépassé de 60%.

 

Dans certains quartiers, les premiers résultats sont déjà très concluants. Sur la Grande Ile dans le centre, une augmentation de 30% des emballages collectés a été constatée entre le 1er et le 2e semestre 2016,.  Dans les quartiers de Neudorf et Bischheim, une augmentation moyenne de 6% a été observée entre 2015 et 2016. 

 

L’initiative artistique bien perçue par la population

Afin de faciliter l’intégration urbaine de ces conteneurs à verre, un appel à projets de création  urbaine a été lancé en février 2016 par ACCRO, développeur de l’économie créative sur le territoire. Corte (Espagne), DEFI-Écologique/Antigone (Blienschwiller), Dzia KRANK (Belgique), Erase et Arsek (Bulgarie), et Julien KUNTZ (Strasbourg) sont les cinq artistes sélectionnés pour habiller 50 conteneurs à verre de surface en y ajoutant leur touche artistique. Cette initiative a également suscité l’intérêt du Musée Tomi Ungerer-Centre international de l'Illustration, qui a mis à disposition un dizaine de visuels pour habiller des conteneurs supplémentaires.

D’après une enquête de satisfaction menée auprès de 800 usagers concernés par le projet, cette initiative a été bien accueillie puisque près de 90 % d’entre eux estiment que décorer des conteneurs améliore le cadre de vie du quartier et près de 60 % pensent que cela donne envie de trier plus.