Maîtrise des coûts : les familles prêtes au changement

16 avril 2008

Une enquête menée par l'UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) et Eco-Emballages met en évidence l’adhésion des citoyens aux dispositifs en place, mais également leur préoccupation face aux coûts de gestion des déchets qu’ils jugent trop élevés. Surtout, l'étude démontre leur réceptivité à des adaptations de service qui permettraient de maîtriser ou de réduire ces coûts.

Selon l'étude, et 70% ne considèrent pas le tri des emballages comme une contrainte. Plus de 8 ménages sur 10 se déclarent mis en place dans leur commune. Alors que la collecte des emballages ménagers est couramment hebdomadaire, il apparaît que les foyers desservis tous les 15 jours restent à plus de 80% satisfaits de ce service. Ce résultat souligne ainsi l'aptitude des familles au changement de leurs habitudes.

Mieux encore, l'étude révèle que les familles sont pour réduire les coûts de gestion des déchets. Ainsi, au moins 68% des ménages acceptent le principe d'un changement pour les ordures ménagères, et au moins 75% acceptent l'idée de modifier leur comportement pour les emballages recyclables.

Trois solutions ont donc été proposées à l'échantillon pour réduire ces coûts. Dans le cas des ordures ménagères comme dans le cas des emballages recyclables, la solution privilégiée est la réduction de la fréquence de collecte avec une amélioration des capacités de stockage (soit plus de conteneurs et plus de volume). Plus de la moitié des ménages y sont favorables dans les deux cas.

L'étude a été réalisée par entretiens téléphoniques, dans le cadre du réseau des Observatoires des familles mis en place par l'UNAF, en 2007, auprès d'un échantillon de 3000 personnes dans trois territoires témoins (l'Auvergne, le Nord et les Pyrénées-Atlantiques).