A Poitiers, un centre de tri modernisé pour trier tous les emballages en plastique

19 avril 2017

Plus de 440 000 habitants dans les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime peuvent désormais trier tous leurs emballages en plastique, grâce à la modernisation du centre de tri de Poitiers. Objectif d’ici fin 2017 : collecter 990 tonnes par an d’emballages en plastique supplémentaires.

Simplifier le geste de tri

Fin 2014, Eco-Emballages lançait un Plan de relance du recyclage avec deux objectifs prioritaires : l’amélioration de la collecte notamment dans les villes, et le tri de tous les emballages en plastique. Dans ce cadre, plus de 440 000 habitants sont concernés par l’extension des consignes de tri à tous les emballages en plastique dans 7 collectivités de la Vienne (Communauté d’agglomération Grand Poitiers, Communauté d’agglomération Pays Chatelleraudais, Communauté de communes Vienne et Moulière, Communauté de communes du Pays Gencéen), des Deux-Sèvres (Communauté d’agglomération de Niort, SICTOM de Loubeau), et de Charente-Maritime (CYCLAD).

Tous les emballages en plastique sont désormais triés : bouteilles et flacons, et aussi films, sacs, pots et barquettes. Objectif : collecter 990 tonnes par an de nouveaux emballages en plastique, soit + 2,2 kg/habitant par an. A cela s’ajoute, une hausse attendue d’environ 10% des tonnes collectées sur les autres matériaux, par effet d’entraînement.

Eco-Emballages accompagne également les collectivités dans le déploiement d’un plan sensibilisation des habitants à l’évolution de ces consignes de tri, sur le thème « Tous les emballages se trient ».

Un centre de tri transformé à Poitiers

Déjà modernisé en 2014, le centre de tri de Poitiers, qui valorise jusqu’à 24 000 tonnes d’emballages par an, a fait l’objet de nouveaux travaux cette année pour pouvoir recevoir et traiter au mieux tous les emballages du territoire. La modernisation du centre de tri et l’installation d’une machine de dernière génération, ont permis d’augmenter le taux de captage des plastiques et d’améliorer leur qualité. L’ajout d’un trieur optique a quant à lui permis de développer le tri des films plastiques.

Attentif aux conditions de travail de ses collaborateurs, SUEZ a par ailleurs réaménagé la cabine de tri pour réduire la pénibilité des tâches du personnel du centre, qui compte près de 40 collaborateurs dont 28 agents de tri dans le cadre d’un programme d’insertion.