Rencontre du Club des Grandes Métropoles à Strasbourg

19 juin 2017

Avec 34 kg d’emballages triés par habitant et par an, contre 47 kg au niveau national, les métropoles sont une priorité pour Eco-Emballages. Les 10 plus grandes villes françaises qui souhaitent poursuivre une démarche de progression du recyclage se sont réunies à Strasbourg pour évoquer les problématiques et les enjeux communs.

Initialement créé en 2016, avec Lille, Toulouse, Bordeaux, Marseille et Lyon, le Club des Métropoles a démontré la grande utilité de ce type d’échanges à haut niveau. Dans la poursuite de cette dynamique, le Club s’est élargi à Paris, Nice, Nantes, Strasbourg et Montpellier. Ces métropoles représentent 438 000 tonnes d’emballages recyclées avec des performances variées, allant de 17 à 51kg/hab/an. Elles partagent avant tout des problématiques et des enjeux communs.

Par le retour d’expérience et avec l‘accompagnement d’Eco-Emballages, les plus grandes villes françaises peuvent préparer les prochaines étapes pour développer l’efficacité du recyclage.

 Favoriser l’échange d’expériences pour développer une économie circulaire

Le 11 mai dernier, les Grandes Métropoles ont pu évoquer plusieurs sujets : extension des consignes de tri à tous les emballages, implantation des points de collecte en centre-ville, relance d’une communication ciblée et efficace, réduction des fréquences de collecte, etc. L’objectif est de développer l’économie circulaire dans les territoires urbains.

 

La 1ère Rencontre 2017 s’est déroulée  à Strasbourg

En présence des directeurs et chefs de projets de la Métropole Alsacienne, de Vice-présidents, Directeurs et Chefs de projets des autres Métropoles, et de Jean Hornain, Directeur Général d’Eco-Emballages, chaque métropole a présenté une action mise en place à l’occasion d’un atelier de bonnes pratiques. Toulouse a abordé la réduction des fréquences de collecte sélective et Lyon a témoigné des premiers résultats du Plan de Relance du tri et du recyclage avec 330 colonnes à verre supplémentaires, qui ont permis une augmentation de 11% des performances en 2016.

Le projet #CULTURETRI mené par l’Eurométropole de Strasbourg a été présenté par Madame Françoise Bey, Vice –Présidente de l’Eurométropole avec une visite des conteneurs verre décorés.

 

 Madame Bey, Vice-Présidente revient sur cette journée d’échanges : « L’Eurométropole de Strasbourg est confrontée, tout comme les autres grandes métropoles françaises, du fait de nos typologies d’habitat, aux difficultés d’optimiser un dispositif technique, public, cohérent, adapté et répondant le plus possible aux contraintes socio-économiques actuelles. Je suis ravie d’avoir pu accueillir mes collègues pour leur montrer comment nous avons pu ré-engager les habitants de Strasbourg dans le geste de tri du verre qui donne dès à présent de très bons résultats, mais également d’avoir pu bénéficier de retours d’expériences sur les thématiques de l’extension des consignes de tri , la densification du réseau de conteneurs d’apport volontaire… Le temps d’échanges entre les métropoles est très constructif et nous permet de nous projeter dans nos plans d’optimisation ».