Des ateliers coûts pour optimiser la collecte sélective

Des ateliers coûts pour optimiser la collecte sélective
29 juin 2016
Afin d’accompagner les collectivités locales dans une démarche prospective, visant l’évolution et l’amélioration de la collecte sélective, la Région Ouest d’Eco-Emballages, avec l’appui du bureau d’études Atlance, a lancé 10 cycles d’ateliers de partage mobilisant plus d’une soixantaine de collectivités.

Ce dispositif de rencontres entre collectivités est l’occasion d’aller encore plus loin dans la démarche de connaissance et partage des données techniques de la collecte sélective des emballages ménagers. Il se déroule en trois temps forts composés de réunions de travail, d’échanges et de débats afin de répondre aux préoccupations respectives des techniciens et des élus.

La première réunion a pour objectif le partage des connaissances, l’analyse du contexte afin d’identifier des marges d’amélioration, aussi bien qualitatives que quantitatives, du dispositif de collecte sélective des emballages. Selon Jean-Charles Mary, Responsable du service déchets de la Communauté de Communes de Granville Terre et Mer : « Pour ma part, l'étape diagnostic était intéressante afin d'identifier de nouvelles pistes d'optimisation pour ma collectivité et ainsi compléter le plan d'actions précédemment élaboré avec les élus. L'intervention d'un bureau d'études extérieur permet aussi de confirmer et d'asseoir mon discours auprès des élus. L'enjeu est important : améliorer les performances de collecte sélective tout en maîtrisant les coûts. »

La seconde réunion de travail, plus collaborative, a pour objectif la production, entre techniciens des collectivités, des plans d’actions issus des problématiques et des thématiques communes définies ensemble. 

Enfin, la troisième session permet de présenter aux élus une analyse prospective précise de leur collectivité, les données issues des deux premières réunions et les préconisations résultant des travaux menés et d’échanger entre pairs. 

La vice-présidente de Mayennne Communauté, Nicole Morin, confirme : « La première vertu des ateliers proposés par Eco-Emballages est de nous avoir permis de prendre le temps d'analyser nos pratiques en profondeur. Les outils d'évaluation proposés et le regard extérieur des intervenants permettent aussi de poser un regard objectif sur nos pratiques. Enfin, l'échange avec les autres territoires engagés dans cette dynamique sont l'occasion de confronter nos expériences. »

L’augmentation du taux de recyclage des emballages ménagers et la maîtrise des coûts sont des enjeux majeurs, partagés par l’ensemble des acteurs de l’Ouest, qui doivent aujourd’hui générer une dynamique nouvelle et un engagement commun pour transformer durablement nos performances de recyclage.