Recycleurs : valoriser le maximum de matière

Des solutions techniques et industrielles se dessinent, mais des obstacles restent à lever.

Dès 2010, Eco-Emballages a lancé un premier appel à projets en vue d’une valorisation maximale des emballages en plastique. 9 projets proposés par des acteurs du recyclage ont été retenus : Nord Pal Plast, Paprec, Pellenc Selective technologie, Sita Ile de France, Val’Aura (Sita), Valorplast, Veolia Ile-de-France, Veolia Paul Grandjouan).

Ces projets ont fait l’objet d’un financement de l’Ademe et d’Eco-Emballages qui ont apporté chacun 800 000€.
Certains projets sont bouclés et d’autres sont en cours d’achèvement.

 

 

Premier appel à projets, premiers enseignements:

  • L’automatisation du tri des résines est un levier indispensable pour l’élargissement des consignes,
  • Les étapes de tri-surtri-séparation et leur organisation doivent être repensées car les centres de tri actuels n’ont pas été conçus pour accueillir les nouvelles résines.
  • Les  emballages en plastique souple (PEbd) se recyclent  mais les films compliquent beaucoup le tri.
  • Il n’y a pas d’obstacle technique au recyclage du polypropylène (PP) : il est notamment possible d’utiliser les chaines de recyclage des déchets d’emballages ménagers en polyéthylène.
  • Le flux de polyéthylène (PEhd) est de meilleure qualité après séparation du PP.
  • Les barquettes en PET semblent perturber le recyclage des bouteilles en PET notamment dans les process « bottle to bottle ». Des études complémentaires sont engagées pour affiner ce point.
  • Le rendement de tri et la pureté du polystyrène (PS)  doivent être améliorés. Les emballages en polystyrène sont friables et une partie significative du matériau risque de se perdre dans le process.
  • Le polychlorure de vinyle (PVC) doit être systématiquement isolé, sachant que ce gisement n’est pas suffisamment important à lui seul pour justifier la création d’une filière dédiée. Des études à venir examineront notamment les moyens de mélanger le gisement issu des emballages ménagers et les autres gisements PVC issus de l’industrie

Début 2012, Eco-Emballages a lancé un deuxième appel à projets pour approfondir les connaissances et apporter des réponses les plus précises possibles tant aux plans technique qu’économique.
7 nouveaux projets seront ainsi accompagnés, toujours en collaboration avec l’Ademe qui contribue pour moitié à leur financement, l’autre moitié étant apportée par Eco-Emballages. La phase de contractualisation est en cours.