KANI KÉLI, MEILLEURE COMMUNE MAHORAISE !

KANI KÉLI, MEILLEURE COMMUNE MAHORAISE !
18 février 2016
La commune de Kéli se hisse en tête du classement des communes mahoraises en performance de tri des emballages ménagers. Rencontre avec le maire de Kani Kéli, Monsieur Soilihi Ahmed.

Avec une performance moyenne de 3kg par an par habitant sur l’année 2014, Kani Kéli se hisse en tête des performances du département, quel est votre sentiment ?

Beaucoup de satisfaction et de fierté, c’est le fruit de nos différentes collaborations avec nos partenaires locaux et institutionnels mais également l’engagement de notre équipe municipale et de l’implication active de nos concitoyens. J’observe que si nos performances sont encore bien loin de ceux de la métropole, je considère quand même que la mise en place du dispositif est récente à Mayotte. Mais ce résultat nous encourage à continuer la mobilisation, à multiplier nos actions et à aller plus loin dans notre engagement pour l’environnement.

Comment expliquez-vous les performances de votre commune ?

La question du cadre de vie est très importante dans notre localité. Elle est portée par la municipalité mais aussi par des volontaires qui n’hésitent pas à donner de leur temps et de leur énergie pour contribuer à l’amélioration de ce cadre de vie. Les habitants non plus ne sont pas en reste et participent à leur échelle de ces résultats. En tout état de cause ces résultats sont le fruit d’efforts conjugués par les administrés de notre collectivité qui, chacun à son niveau, a apporté une petit part à l’édifice, à la construction de notre société et on l’espère à un environnement plus accueillant et plus sain.

Quelles actions mettez-vous en place auprès de vos administrés et de votre équipe municipale pour promouvoir le geste de tri ?

Nos équipes techniques sont sensibilisées et mobilisées pour le tri sélectif. Dans toutes les opérations quotidiennes de nettoyage que nous mettons en place le tri à son importance. Ainsi nos agents de propreté urbaine ont pour consigne de veiller à mettre en place le tri des déchets. D’autre part, les habitants de la commune sont très réceptifs au message de nature à améliorer, leur cadre de vie aussi, avec la mise en place du dispositif de tri ces derniers participent activement. Le tri, petit à petit, devient un geste naturel pour nos concitoyens.

Quel message souhaitez-vous faire passer à l’ensemble des communes mahoraises ?

La société mahoraise connait des évolutions rapides notamment dans ses modes de consommation qui peuvent être positifs comme négatifs. Alors que l’on s’enrichit de nouvelles pratiques, venant de l’extérieur, nous en délaissons d’autres. Si l’on nettoie aujourd’hui devant notre maison, un rôle confié à la mairie, on continue de jeter par terre nos déchets alors que certains mettent des centaines d’années avant de disparaître…Or tout cela impacte notre environnement à court et long terme. 

Les canettes et les bouteilles en plastique représentent un fléau dans le paysage mahorais. En plus d’être une pollution visuelle ils participent à la prolifération de certains insectes nuisibles tels les moustiques vecteurs de paludisme, de chikungougna…et à long terme cela peut polluer les sols et les nappes phréatiques.

Il est nécessaire de prendre conscience de notre impact sur notre environnement et de ses conséquences qui tôt ou tard nous impactera à leur tour. La problématique des déchets se pose de façon plus aiguë encore sur un petit territoire comme Mayotte, aussi nous devons agir lorsque des solutions existent et parfois cela ne nous coûte rien financièrement. Chacun à notre niveau nous pouvons agir et faire bouger les choses.

Quels sont les projets municipaux en faveur du respect de l’environnement ?

La commune de Kani kéli est très engagée dans les actions en faveur du respect et de la préservation de l’environnement. Les actions que l’on met en place ne constituent pas forcément des actions d’envergure mais petit à petit cela permet de marquer les esprits et de devenir des habitudes pour notre population et là le pari est gagné pour nous. La commune est ainsi partenaire avec beaucoup d’organismes environnementaux tels qu’Eco-Emballages, Eco-Systèmes, Corepile, Enzo recyclage avec lesquels nous travaillons fréquemment. 

Parmi les actions que la commune met déjà en pratique, il y a la collecte périodique des déchets électroménagers dans les différents villages de la commune ou encore la mise en place de bornes d’apport volontaire dans les locaux de la mairie pour les piles et les lampes usagers mais aussi l’organisation de journées de nettoyage mobilisant partenaires extérieurs, associations locales et habitants.

Nous avons également mis en place une petite pépinière communale qui produit environ 2 000 plantes que nous utilisons pour le fleurissement des abords des routes communales, des espaces publics, des aires de repos et des écoles. A terme, nous souhaitons également pouvoir mettre à  disposition des plantes pour les habitants. Nous avons également envoyé deux agents en formation avec l’ADEME afin de mettre en place un compostage.  

Enfin nous travaillons également sur la mise en place très prochaine du  tri sélectif dans les écoles de la commune. Nous souhaitons communiquer en direction des enfants parce que c’est l’avenir et dans notre société un excellent vecteur pour toucher les parents qui en grande majorité ne sont pas suffisamment sensibilisés sur ces questions. Pour cela nous allons mobiliser le corps enseignant mais également les agents communaux affectés dans les écoles notamment les ATSEM, les agents périscolaires, les animateurs communaux et les agents d’entretien dans les écoles.