Plan de relance : les collectivités franciliennes travaillent sur les coûts de collecte sélective

Plan de relance : les collectivités franciliennes travaillent sur les coûts de collecte sélective
29 juin 2016
Depuis mars 2016, un tiers des collectivités d’Ile-de-France se sont engagés avec Eco-Emballages dans une démarche d’analyse de leurs coûts de collecte sélective.

Le Plan de relance du tri et du recyclage comporte un volet concernant l’optimisation des performances et des coûts. Il permet d’accompagner les collectivités dans l’analyse fine de leurs coûts de collecte sélective, notamment issus de leur déclaration Soutien au Développement Durable (SDD) ou de la matrice « compta coût », et l’identification des pistes de progrès en découlant. Il s’adresse à toutes les collectivités souhaitant améliorer le service à l’habitant tout en limitant les charges liées à la collecte sélective des déchets.

Concrètement, Il s’agit d’un cycle de trois réunions collectives, animées par un bureau d’études, dont les invités ont été sélectionnés au vu de problématiques similaires ou de leur appartenance à un même syndicat de traitement. Un format en petit groupes de 6 à 10 collectivités est recherché. Cela favorise la richesse des échanges qui est également un des objectifs forts de ce programme.

La première réunion a pour but d’établir un diagnostic qui permet aux participants de se comparer, à l’aide de diagrammes, aux coûts de références. Cette démarche permet de cibler les gains d’optimisation. La seconde réunion permet de travailler, en atelier, sur deux axes d’améliorations en identifiant les opportunités et les risques. Enfin, la troisième réunion permet aux participants de présenter, à leurs élus, leur plan d’actions pour les prochaines années.

Depuis mars 2016, trois ateliers ont déjà eu lieu en Ile-de-France. Un tiers des collectivités d’Ile-de-France y étaient représentées. De nombreuses pistes d’améliorations ont été identifiées comme « la densification des points d’apport volontaire pour les emballages en verre »« l’amélioration du tri en habitat collectif »« la mise en place de nouveaux outils de communication »… Globalement, les participants ont apprécié « le travail sur des données factuelles » et les « réunions en petit comité, avec des collectivités dont les problématiques sont similaires ».