UN ALUMINIUM COMPOSÉ À 90 % D'ALUMINIUM RECYCLÉ

UN ALUMINIUM COMPOSÉ À 90 % D'ALUMINIUM RECYCLÉ
24 février 2016
Intégrer de la matière recyclée, c’est économiser des émissions de GES, de l’énergie et des ressources naturelles. Une recette appliquée à la lettre par Novelis avec sa gamme « evercycle».

Au cours de ces cinq dernières années, Novelis a doublé sa capacité de recyclage et réduit ses émissions de gaz à effet de serre de 13 % (par rapport aux années 2007-2009).

En 2015, le géant industriel du laminage et du recyclage de l'aluminium lance « Evercycle », une  nouvelle gamme de produits recyclés et recyclables dotés d'une empreinte carbone faible, conçue pour les emballages alimentaires, et certifiée par SCS Global Services comme étant un matériau ne contenant que de l'aluminium recyclé : 90 % à partir de déchets post consommations et l0 % à partir de rebuts de fabrication.

« Nos evercycle aluminium sont destinés à des clients soucieux de la durabilité des matières qu'ils utilisent, en ne sacrifiant rien quant à la qualité de celles-ci », précise Phil Martens, président de Novelis.

Commercialisés dans un premier temps aux Etats-Unis, les « evercycle » aluminium ont immédiatement rencontré un vif succès auprès des grands producteurs de contenants alimentaires. Et si la demande, à l'international, est au rendez-vous, ils ne manqueront pas de sortir du territoire américain.

On vous dit tout

Le projet métal du CELAA 

 

Comment augmenter le recyclage des petits emballages métal ?

Avec un taux de recyclage de 37 %, l’aluminium fait partie des matériaux les moins bien valorisés. Pourtant intégralement recyclables, les capsules de boisson, tubes de colle liquide, feuilles de fromage, etc., sont rarement triés par l’habitant.

C'est pourquoi dès 2010, le Club de l’emballage léger en aluminium et acier (CELAA), avec l’appui d’Eco-Emballages, a expérimenté des aménagements pour capter ces aluminiums et aciers en centre de tri.

Quatre ans après, pour confirmer des résultats positifs, Eco-Emballages et le CELAA ont élargi le test à de nouvelles collectivités, en partenariat avec l’Association des maires de France et un soutien complémentaire de Nespresso, membre fondateur du CELAA.

 

Objectif : atteindre 8,2 millions d'habitants fin 2016, au lieu des 3,5 millions déjà concernés.

Enjeux : déterminer les moyens nécessaires (sensibilisation des habitants et modalités de collecte, de tri et de recyclage) pour intégrer le recyclage de ces petits emballages dans nos filières françaises de tri et de recyclage.

Résultats : la production d’aluminium a déjà doublé dans certains centres de tri.

Rendez-vous fin 2016 pour un bilan complet.